La 5ème édition du Digital Day a rassemblé plus de 200 personnes dans les locaux du Figaro. Ce succès révèle la curiosité du marché à l’égard de la profonde mutation du paysage digital et une envie partagée : comprendre, appréhender et intégrer ces évolutions.

ATELIER 1 – LES APPLIS ET LES NOUVEAUX ENJEUX BUSINESS
Renaud Menerat – Président Marketing Mobile Association – Télécharger sa présentation
Olivier le Garlantezec – DG Europe PhoneValley
Bruno Luriot – Business Director and Co-Founder Biborg

74% de l’’accès au web se fait désormais via mobile. Forts de ce constat, la stratégie « mobile first » n’est plus une visée mais un impératif. Aussi, annonceurs, agences et éditeurs se posent la question du déploiement de leurs contenus et communication sur les devices mobiles : quel écran, quelle technologie, quelles synergies en amont dans les organisations, quels impacts en terme de data (dans la collecte et son exploitation), quelle fonction par application, quels bénéfices pour les utilisateurs et les clients finaux …
Grâce aux contributions de Renaud Menerat (Marketing Mobile Association), Olivier le Garlantezec (PhoneValley) et Bruno Luriot (Biborg), découvrez conseils, leviers et benchmark pub pour une présence smart de votre marque sur mobile.

 

ATELIER 2 – NOUVELLES AUDIENCES, NOUVEAU MEDIAPLANNING, QUELLES NOUVELLES FRONTIÈRES ?
Sébastien Thomas – RTB manager Air France
Fabien Magalon – Directeur Général La Place Media

On assiste à l’émergence d’un nouveau type d’achat d’espace : il faut aujourd’hui moins de 120 millisecondes pour qu’une publicité achetée aux enchères en temps réel (RTB) soit visible sur un site. Encore très peu d’annonceurs dans le monde tentent l’expérience durablement des enchères en temps réel. Cet atelier souligne le cas Air France qui s’est doté d’un trading desk en interne et qui peut ainsi livrer ses premiers enseignements : gain en transparence, contrôle des campagnes, réactivité et centralisation de l’achat media.
La complémentarité des données éditeurs et annonceurs permet de développer des modèles types « look a like » qu’Air France et La Place Media mettent en place pour optimiser les campagnes, à savoir des audiences plus qualifiées et un taux de conversion plus important.

 

ATELIER 3 – CREATIONS DES CONTENUS AU SERVICE DE L’EXPERIENCE DIGITALE
Guillaume du Gardier – Interactive Media Strategy & Management  Ferrero
Ganaël Bascoul – Co-fondateur de SoonSoonSoon
Thomas Doduik – Directeur adjoint des nouveaux médias Figaro

Une fois que l’on a créé un contenu, un évènement, comment le faire émerger et comment engage-t-on sa communauté à réagir ? Les enjeux sont importants et les leviers multiples mais aujourd’hui, tous se doivent d’être social et 2.0. Entre crowd-sourcing, community management, modération, partage, formation des contributeurs mais aussi pourquoi un contenu, sur quel réseau et comment le restituer… Guillaume du Gardier (Ferrero), Ganaël Bascoul (SoonSoonSoon) et Thomas Doduik (Groupe Figaro) donnent leurs témoignages, vifs et illustrés, pour aider les marques à passer du bruit médiatique à la construction d’une histoire, leur histoire.

 

ATELIER 4 – LE SOCIAL CONTENT, CANAL D’ACTIVATION DU LIEN AUX CONSOMMATEURS
Cédric Deniaud – Fondateur The Persuaders
Mounira Hamdi – Consultante en communication web
Anthony Poncier –  Directeur Associé Publicis Consultants

Depuis les années 2011-2012, un grand nombre de marques ont commencé à penser « contenu » – Il est appelé à occuper une place primordiale dans les stratégies de marque. Face à cette nouvelle nécessité, la marque a 2 possibilités, produire ou faire produire du contenu en engageant les internautes. Aussi la question du contenu en amène d’autres, celle de l’e-réputation sur internet et celle des ambassadeurs de marque et des influenceurs qu’il va falloir maitriser.  Ainsi la gestion du contenu implique aussi une organisation des collaborateurs en interne.
Attention toutefois à ne pas tomber dans la surenchère : le social content a ses limites. Afin de s’assurer que l’internaute trouve un intérêt à participer à la communication digitale de l’entreprise, il faut au préalable respecter la pyramide de Maslow 2.0 (identifier des bénéfices pratiques, financiers, expérientiels, conversationnels et sociaux). Autres risques : le piège du tout facebook, la démultiplication des espaces de communication (facebook, twitter, Pinterest, Flickr,  Snapchat, WhatsApp,  …), ou encore le social media me too – chercher à copier systématiquement les stratégies des autres entreprises ; la solution,  se fixer des objectifs clairs et en phase avec les enjeux propres à l’entreprise.

 

« MEET THE CONNECTED READER #3 » : DE L’INDIVIDU MULTI CANAL A LA MARQUE OMNI CANAL
Etude présentée par Pascale Lévêque – Directrice de FigaroLab
A retrouver ici

 

TABLE-RONDE : LES FUTURES STRATEGIES DIGITALES, L’INTEGRATION DES LEVIERS POUR LE GRAND MIX !
Débat animé par Alexandre Debouté – Journaliste des pages médias du Figaro
En présence de :
Pierre Conte – Président Directeur Général Group M
Christophe Marée – Marketing Manager Adobe Systems France
Bernard Gassiat – Président du Club des Annonceurs

 

ATELIER 5 – LES OBJETS CONNECTÉS, QUELS BÉNÉFICES POUR LES MARQUES ?
Alexis Norman – Directeur du Développement Withings
Jonathan Bryant – DG Connected Photos

Pour Jonathan Bryant, DG de Connected Photos, nous sommes entrés dans l’ère du digital pragmatique, du lien entre retail et e-commerce. Les marques attendent des objets connectés avant tout un bel outil de communication qui fasse du buzz, un outil de CRM qui permette de recueillir de la data et une possibilité d’acheter directement via le mobilier connecté.
Alexis Norman démontre l’impact des objets connectés sur le système de soins et les assureurs santé : les objets intelligents pour la santé offrent la possibilité d’agréger toutes les données enregistrées pour arriver à de la big data permettant d’envisager demain des partenariats avec des assureurs, des mutuelles, des professionnels de santé.

 

ATELIER 6 – LE PARCOURS SHOPPER CONNECTE ET MOBILE
Marc Lolivier – Délégué Général Fevad
Antoine Durand – Associate Director LSFinteractive – Télécharger sa présentation

Bienvenue dans le monde connecté !
En 2013, le marché du e-commerce a franchi la barre des 50 milliards d’€. Toujours plus d’e-shoppers (+1.6m en France en 2013) et toujours plus connectés (86% vont sur internet avant un achat).
Internet est de plus en plus présent dans la consommation. Avec le mobile, nouvel assistant shopper, internet s’invite dans les magasins ; aussi les magasins doivent s’adapter à la digitalisation du parcours client en magasin. Le mobile va permettre de fluidifier progressivement ce parcours mais aussi de fluidifier l’usage du consommateur, rendre encore plus frontale la concurrence entre enseignes et la concurrence on/off. Les opportunités : collecter des points de contacts digitaux, penser parcours complet, guetter les nouvelles technologies d’équipement en magasin et imaginer des applications qui apportent réellement un plus au consommateur.
Le commerce est entré dans une nouvelle époque, celle du « commerce connecté », qui est en train de transformer profondément la relation entre le client et le magasin.

 

ATELIER 7 – BIG DATA, PERSONNALISATION ET PRIVACY
Michel Bellanger – Responsable marketing Carrefour Media
Philippe Peyresaubes – Country Manager France & Southern Europe Gigya
Pascal Pouquet – Directeur des nouveaux Media Figaro

Pour Michel Bellanger, la Big Data chez Carrefour « c’est un projet de 50 ans ».
Déjà utilisée par les services logistiques, elle donne, aujourd’hui du sens sur le développement des ventes mais c’est aussi et surtout une « Road-Map » autour de la digitalisation du point de vente, lui redonnant du pouvoir.
Le Fair-Deal est de proposer aux clients un « compteur d’avantages », il matérialise ainsi la contrepartie à délivrer leurs données personnelles.
Pour Philippe Peyresaubes, chez Gigya, la Big Data est caractérisée par le principe des 3 V : Le Volume – le magma de données délivrées ; la Variété – la diversité des données et enfin, la Vélocité – la durée de vie très courte de ces données.
Au-delà de cette montagne d’informations, se pose le problème de « Privacy ».Pour Michel Bellanger (Carrefour Média), la collecte des données privées doit être « sous contrat » et clairement exposée aux clients. Philippe Peyresaube cite Mark Zuckerberg « la protection de la vie privée est un concept dépassé », et incite, alors, à un partage de valeurs entre les clients et les marques pour y trouver une compensation.

 

ATELIER 8 – LES NOUVEAUX METIERS DE LA DIGITALISATION
Emmanuel Vivier –  coFounder HUB Institute
Marie Canzano – Présidente Digital Job

A l’heure de la digitalisation des organisations, la tendance clé à retenir concernant ces nouveaux métiers émergeant est la transversalité. Toutes ces nouvelles fonctions sont et seront amenées à interagir avec des postes dits plus traditionnels. Le digital est la discipline qui permet de réconcilier les différentes fonctions au sein d’une même entreprise rapprochant ainsi le marketing de la technique, de la communication… Il doit permettre de réapprendre à travailler en synergie, en équipe.
Au-delà de la transversalité, d’autres tendances émergent et vont structurer les activités digitales dans les mois et années à venir. Grâce à Marie Canzano, présidente de Digital Jobs, cabinet de recrutement digital, et d’Emmanuel Vivier, fondateur de HubInstitute, revenons ensemble sur ces éléments clés à suivre pour comprendre au mieux l’évolution de nos entreprises.

Télécharger la présentation